Le Mistère de Saint-Théobald

Le Mistère de Saint-Théobald - 2009

SYNOPSIS
Les origines mystérieuses de Thann se voilent dans sa merveilleuse légende qui s’enracine à Gubbio, cité ombrienne dévouée à son Saint évêque Ubaldo Baldasini…
La foule des pèlerins, venue autrefois des pays du Nord l’invoquait à Thann sous le nom de Saint Théobald ou Thiebaut et le vénérait en se prosternant devant sa relique sacrée.
Le temps a passé. A partir de la légende des trois sapins, de nombreux miracles et prodiges ont été recensés. Un élégant sanctuaire de style gothique rhénan sera le témoin de cette ferveur populaire transmise durant le Moyen-âge …
Les Thannois sont attachés à leur légende depuis de nombreuses générations.
Elle est racontée dans les « Mistères », « Jedermanspiel » adaptés par André Lardier et joués sur le parvis de la collégiale en juin 1936 sous la férule de Paul Kaemmerlen. Ce jeu du parvis sera repris ensuite durant toute une décennie.
« Le Mistère de St-Théobald » va renaître ce mois d’août 2009.
D’anciens bâtisseurs, renforcés par d’autres acteurs expérimentes, ont fondé une structure en janvier  2009 : les « Nouveaux Comédiens de St-Théobald » pour adapter le livret à notre époque, illuminer l’architecture extérieure et intérieure de la Collégiale, reproduire en plans rapprochés sur grand écran les visages lapidaires et les scènes qui ornent le grand portail, appuyer les temps forts par le chant choral, une chorégraphie originale, la solennité du grand orgue et des effets spéciaux inédits.

En partenariat avec la Ville de Thann, Le Conseil Général du Haut-Rhin, la Région Alsace et l’Office de Tourisme du Pays de Thann.

    • Mise en scène : Claudine Lengert et Michel Tschann.
    • Chorégraphie : Pascale FIX

Quelques photos

Vidéos

Première partie
Deuxième partie
Troisième partie
Quatrième partie
Cinquième partie

Presse